L’Homo Sapiens, plutôt tortue dans la course de l’évolution

Print Friendly, PDF & Email

Seulement une soixante de mutations par enfant seraient transmises chez les humains. Bien moins que ce qui était estimé jusqu’alors. De quoi revoir le calendrier utilisé pour calculer le nombre de générations qui nous sépare des autres espèces.

Six milliards d’unités d’information

« Votre génome est constitué de six milliards d’unités d’information,  appelées nucléotides » explique Philippe Awadalla de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal et directeur de CARTaGENE. A chaque fécondation, chacun des parents donne trois milliards de nucléotides à leur enfant. Lors de cette transmission de données des erreurs peuvent se produire et certains nucléotides sont mal retranscrits, c’est une mutation génétique.

Lire la suite

Source : Science et avenir

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

>