« L’ADN, une horloge mécanique pour l’embryon »

Print Friendly, PDF & Email

Un article de Loïc Mangin de Pour la science

« Le développement embryonnaire est fondé sur une horloge mécanique : le passage de l’ADN d’un compartiment à un autre scande la mise en place des différents étages de l’organisme.

La plupart des animaux sont constitués de « tranches » horizontales, cette segmentation étant plus ou moins visible selon les espèces. Chez les vertébrés, chaque tranche coïncide, approximativement, avec une vertèbre. Cette fragmentation est particulièrement visible lors du développement embryonnaire pendant lequel l’organisme se construit étage par étage, chacun se distinguant qui par des membres, qui par des côtes…  »

Lire l’article complet

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

>