Survivance durable pour le prédateur des mers du Cambrien

Print Friendly, PDF & Email

En ces temps-là, il y a  environ 540 à 500 millions d’années, les géants n’étaient pas bien effrayants.  Les anomalocaridides (leur nom signifie étrange crevette), considérés comme les plus grands animaux de la période cambrienne -connue pour son explosion de biodiversité qui a vu l’apparition soudaine de tous les principaux groupes d’animaux actuels- mesuraient une soixantaine de centimètres, au plus.

On les croyait disparus à la fin du Cambrien, mais dans la revue Nature, une équipe internationale relate la découverte d’un fossile d’anomalocaridide géant…Lire la suite

Source: Science et avenir

 

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

>